De l’herbe aux hormones ?

bouteille-reach-1Dernier présumé coupable dans la saga des perturbateurs endocriniens : le cannabis. Le joint cause-t-il une baisse de la fertilité susceptible de stériliser les adolescents qui s’adonnent aux fumées psychotropes ?

[ppw id= »91670931″ description= » » price= »1″][gview file= »http://www.valeursvertes.com/wp-content/uploads/2013/10/sante-116.pdf »][/ppw]




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *