Economie circulaire et territoriale : l’Europe en panne ?

GRENETIER-(2)Alors que les enjeux d’une diminution de l’impact des activités industrielles sur les ressources naturelles sont démontrés, et que les expériences locales de mise en oeuvre pratique des modèles d’économie circulaire se multiplient, la Commission Européenne envisage un report de son programme de travail en 2015 sur ces sujets. Pourtant plusieurs pays et régions montrent déjà la voie, l’économie circulaire et territoriale offre un cadre d’action concret avec des gains économiques, sociétaux et environnementaux significatifs.

Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et le Panel International pour la Gestion des Ressources (IRP) ont publié en juin 2014 leur dernier rapport sur le découplage Decoupling 2 : technologies, opportunities and policy options. Le découplage consiste à dissocier la croissance économique de l’utilisation des ressources et des impacts environnementaux.
Les données parlent d’elles-mêmes : au 20e siècle l’extraction annuelle de minerais a été multipliée par un facteur 27, celle des matériaux de construction par 34, des énergies fossiles par 12, et la ponction de biomasse (dont le bois) par 3,6. En moyenne, l’extraction annuelle de matières premières a été multipliée par 8. La tendance au 21e siècle ne le dément pas : + 80 % entre 1990 et 2008, avec une perspective de multiplication par 2 à horizon 2025, et par 3 à horizon 2050…

[ppw id= »92257069″ description= » » price= »1″][gview file= »http://www.valeursvertes.com/wp-content/uploads/2015/02/europe-en-panne.pdf »][/ppw]




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *