Quel avenir pour le bitcoin spéculatif et énergivore ?

Posted In: Le forum


  • Admin bbPress
    Danielle Nocher – Valeurs Vertes on #28536

    Médias et spécialistes s’inquiètent de l’avenir du bitcoin. En 12 mois, la valeur d’un bitcoin est passée de 800 euros à 17 000 euros. Elle retombe aujourd’hui à 11 000 euros au moment où la plateforme Digiconomiste publie son indice de la consommation d’énergie du bitcoin. Une seule transaction en bitcoin représenterait l’équivalent de la consommation énergétique de huit ménages américains pendant une journée.

    Avec nos invités, nous tenterons de mieux comprendre cette nouvelle solution qui veut remplacer nos banques, sa consommation énergétique excessive, ses changements nécessaires et son avenir.

    Cours du Bitcoin


    Participant
    Laurent Salat – Le Cercle du Coin on #28604

    A titre personnel, je suis plutôt favorable à toute discussion (y compris critique) sur le coût énergétique de Bitcoin et la durabilité de son modèle.
    Mais ces discussions devraient être basées sur une approche rationnelle du sujet. Malheureusement, force est de constater que c’est souvent loin d’être le cas aujourd’hui.
    Je crois donc qu’il y a en priorité, un grand besoin d’éducation sur le rôle du minage dans Bitcoin, accompagné d’un effort croissant de recherche afin de mieux comprendre sa dynamique future.


    Participant

    L’invention du protocole du Bitcoin est géniale, mais Nakamoto n’a pas su tout anticiper. Il n’a pas vu sans doute que la dépense de minage dans une période d’émission constante (par exemple la période 2016-2017-2018-2019, de juillet à juillet, où 12,5 bitcoins sont émis toutes les 10 minutes environ) la compétition entre mineurs crée un système où la dépense électrique est essentiellement proportionnelle au cours du bitcoin (qui a été multiplié par 14 dans l’année 2017). Si, comme cela vient de se produire le cours du bitcoin devient très élevé, alors les mineurs dépensent une quantité d’électricité déraisonnable.

    Le calcul le plus optimiste possible (en faisant l’hypothèse que tous les mineurs utilisent l’outil de minage énergétiquement le plus efficace, le Antminer S9) indique une dépense annuelle de 15 TWh (j’ai refait le calcul tout récemment, chacun peut le faire). La réalité est au moins une dépense double car bien évidemment les mineurs ne sont pas tous équipés optimalement et tentent aussi d’amortir les machines achetées qui ne sont pas optimales. Le site Digiconomist propose l’estimation de 42 TWh aujourd’hui. La réaction des autorités chinoises qui veulent mettre fin au minage en Chine n’est alors pas étonnante.

    Une solution consiste à renoncer aux “preuves de travail”, mais les mineurs qui profitent de la situation et qui ont investi massivement dans des appareils qui perdraient toutes utilité si on renonçait aux preuves de travail, s’opposent à toute évolution. Ils détiennent un part très importante du pouvoir sur le réseau Bitcoin, et donc la situation est bloquée aujourd’hui.


    Participant
    Regis Largillier – Fondation Grenoble INP on #28606

    Dans un monde qui doit donner sa priorité à la transition énergétique et à la transition écologique pour assurer l’avenir de nos enfants et des populations en danger, toute innovation, qu’elle soit technologique, financière, de service ou de gouvernance n’a de vrai valeur que si elle intègre la dimension social et sociétale et que l’on puisse identifier ses impacts pour la planète, les gens et la croissance. Les 3 composantes sont indissociables.

    En particulier une innovation comme le Bitcoin qui s’appuie sur du virtuel et sur un modèle spéculatif qui a pour objectif principal de créer des Datacenter semble loin de répondre aux critères de durabilité.

    Une conséquence de cet aspect spéculatif est l’effet bulle qui va toucher les plus démunis et les plus précaires qui auront cru voir une opportunité de faire des gains rapides.


    Admin bbPress
    Danielle Nocher – Valeurs Vertes on #28609

    Bonjour à tous

    Aujourd’hui, nous traitons d’un sujet d’actualité très complexe et nous remercions les participants à ce forum qui vont sûrement, à travers ce dialogue, éclairer nos lecteurs et internautes.

    Nous voila dans une société confrontée à de supers technologies et souvent ignorées du grand public. Comment celui ci peut il comprendre ce phénomène et les conséquences de ce nouveau venu sur la planète finance. Quels avantages et quels dangers ?


    Participant
    Laurent Salat – Le Cercle du Coin on #28610

    Bonjour Danielle

    Merci pour votre invitation du Cercle du Coin à ce forum.


    Admin bbPress
    Danielle Nocher – Valeurs Vertes on #28611

    “Je crois donc qu’il y a en priorité, un grand besoin d’éducation sur le rôle du minage dans Bitcoin, accompagné d’un effort croissant de recherche afin de mieux comprendre sa dynamique future.”
    @Laurent Salat – Le Cercle du Coin
    Comment peut on éduquer l’opinion à cette notion de minage et comment la définir simplement ? Quels efforts faire ?


    Participant
    Fabrice Flipo – TEM-LCSP on #28612

    Bonjour
    Cet article de JP Delahaye est très éclairant

    L’électricité des crypto-monnaies


    En gros, le cryptage est d’autant plus solide que les “exercices” de cryptage sont complexes, et donc qu’ils consomment une puissance de calcul élevée
    C’est le problème du Net en général : une valeur ajoutée possiblement élevée des opérations, et un “retour du réel” écologique extrêmement faible. Le mythe du “copier-coller” à coût zéro, qu’on a entendu pendant 20ans, occultant le coût matériel
    FF


    Participant
    Regis Largillier – Fondation Grenoble INP on #28613

    Bonjour Daniel
    Je crois en effet que l’information et l’éducation sont à la base de toute innovation de rupture


    Admin bbPress
    Danielle Nocher – Valeurs Vertes on #28614

    “L’invention du protocole du Bitcoin est géniale”

    Je rappelle que notre lectorat est un public notamment de décideurs publics.

    @tous
    Pourquoi cette invention est elle géniale ? Qu’apporte t elle ? Pouvez-vous l’expliquer à des décideurs qui maitrisent mal la notion et se méfient des monnaies virtuelles par rapport à leur responsabilité face à leurs électeurs ?


    Participant

    Je suis d’accord avec Laurent Salat qu’il faudrait que ceux qui achètent des Bitcoins comprennent mieux ce que c’est et comment ça marche. Aujourd’hui, ils prendraient conscience qu’il y a un grave blocage, qui n’est peu être pas définitif, mais dont on ne voit pas du tout comment on pourrait sortir à court terme (disons dans l’année). Les deux problèmes majeurs du Bitcoin sont le faible nombre de transactions que le réseau peut passer (4 par seconde en moyenne) et la dépense électrique. Pour résoudre ces deux problèmes majeurs il faudrait changer des éléments assez important du protocole ce qui exige un accord important des acteurs principaux du réseaux que sont les mineurs. La “dominance” du bitcoin (le pourcentage de la capitalisation des bitcoins comparée à la capitalisation totale des crytpomonnaies) est passée de 95% en 2014 à 35% aujourd’hui. Cela signifie que le bitcoin recule et qu’on perd confiance en lui. La spéculation sur sa valeur masque ce recul qui je crois est significatif d’un échec. Je ne le crois pas définitif, mais il est urgent pour le bitcoin qu’il se passe quelque chose de significatif, sinon il se fera dépasser, comme autrefois Altavista s’est fait dépasser par Google.


    Participant
    Regis Largillier – Fondation Grenoble INP on #28616

    Il faudrait aussi préciser le périmètre et l’enjeu global, local de cet outil.


    Participant
    Laurent Salat – Le Cercle du Coin on #28617

    Depuis quelques années, nous sommes entrées dans une période de “hype” autour d’une technologie qui s’appellerait la “Blockchain”.
    Il est effectivement important de sortir de cette idée d’une technologie magique qui résoudrait tous les problèmes du monde.
    Il est également important de comprendre que derrière ce terme générique se cachent des solutions techniques très différentes.

    Dans le cas de ce qu’on appelle blockchains publiques (comme les cryptomonnaies Bitcoin ou Ethereum), la sécurité du système repose sur une activité que l’on appelle le minage et qui requiert une consommation énergétique.


    Admin bbPress
    Danielle Nocher – Valeurs Vertes on #28618

    “Le Bitcoin qui s’appuie sur du virtuel et sur un modèle spéculatif”

    Peut on considérer que le bitcoin est une valeur simplement spéculative ? N’implique t il pas un meilleur fonctionnement de l’économie pour une économie de proximité ? Et son côté energivore dans les années qui viennent ne pourra t il pas être maitrisé ?


    Participant
    Regis Largillier – Fondation Grenoble INP on #28619

    Il est effectivement important dans l’analyse et la pédagogie que l’on doit avoir de prendre en compte tous les aspects positifs ou négatifs tous les impacts, bénéfices, et contraintes, pour que chacun puisse juger et se faire une idée de ce qui est bon ou pas
    à prendre

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 64)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.