LA MOBILITÉ, TERRAIN DE PRÉDILECTION DE L’ÉCONOMIE COLLABORATIVE

JEROME-BEILINLe monde des transports figure parmi les secteurs pionniers de l’économie collaborative. Dès l’émergence du phénomène, usagers et entreprises ont compris les opportunités offertes par l’économie du partage en matière de déplacements et de mobilité alternative. Et avec l’arrivée de Zipcar à Paris, on ne peut que constater que le secteur a encore un immense potentiel de développement.

Le monde de la mobilité a été parmi les premiers à prendre le tournant de l’économie collaborative. Portée par l’essor des plateformes internet en peer-to-peer, par la crise économique et la réduction du pouvoir d’achats des ménages, par leur volonté de retrouver du lien social et par une offre toujours plus florissante et innovante, l’économie collaborative s’est peu à peu imposée dans les déplacements quotidiens des Français et transforme en profondeur le paysage des transports.
On distingue généralement trois modèles de mobilité durable liée à l’économie du partage : tout d’abord le co-voiturage, qui consiste en l’utilisation commune d’un véhicule par un conducteur non professionnel et un ou plusieurs passager(s) dans le but d’effectuer tout ou une partie d’un trajet commun. Le co-voiturage permet de diminuer les frais de transport en divisant le coût du trajet par le nombre de passagers, tout en réduisant le…

[ppw id= »91418199″ description= » » price= »1″][gview file= »http://www.valeursvertes.com/wp-content/uploads/2014/11/la-mobilite-terrain-de-predilection-de-leconomie-collaborative.pdf »][/ppw]




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *