La montagne de Reims, un paysage d’exception

montagne-de-reimsEn hiver, il faut des chaînes pour monter dans les villages de la Montagne de Reims. En Champagne, les pentes sont abruptes et les collines très vallonnées. Un paysage qui fait le charme des coteaux de la région où s’étalent de loin en loin des rangées de vignes droites aux reflets mordorés. Un patrimoine exceptionnel qui justifie son inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco en juillet 2015 dans la catégorie « Paysages culturels », aux côtés des « climats » des vignobles français de Bourgogne. Créée en 1992, cette catégorie désigne le « travail combiné de l’Homme et la Nature ». Zoom sur la Montagne de Reims et son Parc naturel régional, exemple de préservation du paysage et du patrimoine.

Olaf Holm, le directeur du Parc régional de la Montagne de Reims depuis 2010, scrute de ses yeux bleu foncé le paysage champenois. Les plaines jaunes de champs de céréales jouxtent les coteaux, rangés autour des vignes, qui remontent jusqu’à la lisière de forêts épaisses. Le berceau du champagne, cette boisson française aux fines bulles, délicates et savoureuses, qui enchantent les palais des gourmets du monde entier. « Un Parc régional, c’est avant tout, préserver une identité paysagère », explique M. Holm, montrant le nuancier installé dans les locaux du Parc régional de la Montagne de Reims, créé en 1976. Trois exemples de façades en harmonie avec l’architecture de la région. Fenêtres, toitures, volets sont représentés grandeur nature (matériaux, couleurs) afin de permettre aux architectes ainsi qu’aux particuliers qui veulent construire, de respecter l’équilibre paysager de la zone. L’inscription au patrimoine de l’Unesco constitue une immense fierté pour cet amoureux de Paris et de la France. « Ça a été une des premières décisions que j’ai dû prendre en arrivant à la direction du Parc, j’ai tout de suite voulu relever le défi », raconte Olaf Holm. Cette réussite permet de concrétiser le caractère exceptionnel des paysages des environs, dont les gens n’ont pas toujours conscience et de rendre cette région plus attractive au niveau touristique : c’est 20 % à 30 % de flux touristique en plus. Attaché à la notion de « paysage culturel »…

[ppw id= »108931172″ description= » » price= »1″][gview file= »http://www.valeursvertes.com/wp-content/uploads/2015/08/montagne-de-reims.pdf »][/ppw]




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *