Des lampes atomiques ?

« Les lampes basse consommation contiennent des éléments radioactifs ajoutés illégalement », affirme l’association Robin des Bois. Fabricants d’ampoules et experts du nucléaire nuancent.

Robin des Bois dénonce l’utilisation de substances radioactives – tritium, thorium 232, prométhium 147 et krypton 85 (gaz) – dans des ampoules basse consommation à usage domestique. Nuance, par la Fédération européenne des fabricants de lampes (ELC) : certes, « d’infimes quantités de ces substances faiblement ionisantes » se retrouvent dans « certains types de lampes produites par nos membres » pour en augmenter l’intensité lumineuse ou en faciliter l’allumage, mais ces lampes sont « principalement destinées à un usage professionnel, pour l’éclairage public, les stades, les aéroports, etc. ». Il ne serait donc pas question des ampoules éclairant nos tables de chevet. « Les fabricants n’ajoutent pas de substances radioactives dans les ampoules destinées au grand public, alors qu’ils peuvent en intégrer dans les ampoules professionnelles », assure Thierry Lesieur, représentant en
France de l’ELC.
[ppw id=”91672092″ description=”” price=”1″]

GDE Erreur: Erreur lors de la récupération du fichier - si nécessaire, arrêtez la vérification d'erreurs (404:Not Found)
[/ppw]

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *