L’aventure des pôles

C’est un ouvrage qui apporte vraiment des documents nouveaux sur la vie et les aventures de ce personnage à la Jules Verne que fut l’explorateur Jean-Baptiste Charcot. Fils du célèbre m é d e c i n Jean-Mart i n Charcot, il dut pour lui obéir, faire des études de médecine et deviendra même chef de clinique à la Salpêtrière.

Dès son plus jeune âge, il ressentit une passion sans bornes pour le monde marin, attiré par les paysages glacials des pôles. Au moment où le dérèglement climatique met leur survie et la nôtre en jeu, les aventures marines de Charcot n’en ont que plus de force.

Sa vie est un roman. Il épousa en premières noces, la petite-fille de Victor Hugo, Jeanne, l’héroïne du pot de confiture (L’art d’être grand-père). C’est un sportif accompli, pilier de rugby, il joue au foot, pratique la boxe et l’escrime. En 1900, aux Jeux olympiques de Londres, il sera double médaille d’argent dans l’épreuve de voile. Mais c’est à la mort de son père qu’il réalisera ses rêves de navigateur et d’explorateur des glaces.

D’Ushuaia aux Terres australes, des îles Féroé jusqu’au Groenland, dans des conditions extrêmes, il ramènera avec son équipe des moissons de découvertes, côtes inconnues, cartes marines, collections botaniques, géologiques. Ce qui fait la valeur de ce bel ouvrage, ce sont ses témoignages, ses lettres, ses photos intimes. Lors de ses explorations polaires Charcot écrit, prend des notes. Plus de 300 photos, de son équipage, de ses bateaux, de lui-même se lavant nu sur le pont de son bateau « Le pourquoi pas » constituent autant de fascinants témoignages. Seule la fin est triste lorsqu’un naufrage emporte notre aventurier et tout son équipage en ne laissant qu’un survivant.

Ce livre contemporain, commenté par des spécialistes du climat, comme Agnés Voltz qui fut la commissaire de l’Exposition Charcot, est un document exceptionnel. ■




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *