Le combat qu’il faut gagner

78-climatTabernacle, quel climat! En décembre dernier, à Montréal, la Conférence des Parties sur le changement climatique entrait dans une ère nouvelle: celle de l’après- Kyoto. Mais aussi celle des partenariats, alliances fi nancières ou économiques: il n’est plus nécessaire d’être vertueux et naïfs pour devenir « champions du climat »…

Selon de nombreuses et lénifiantes déclarations, Montréal fut une « étape historique », notamment en rendant officiels les « Accords de Marrakech », qui établissent les règles internationales du marché carbone. Mécanismes de développement propre, mise en oeuvre conjointe, et échanges de quotas, autant d’instruments qui auront mis près de 10 ans à émerger, et s’installent désormais avec leurs marchés spéculatifs, leurs « fonds de pension », et leurs initiatives variées de contournement des obligations intérieures. Objectif 2012 pour l’air du temps, devenu en quelques années l’air des affaires et de la concurrence énergétique.

De Kyoto à Kyoto 2012

Le Protocole de Kyoto étant devenu opérationnel en février 2005, suite à la ratification de l’Union Soviétique, il convient de se mettre désormais en ordre de marche pour les années suivantes, même si les Etats-Unis et l’Australie, qui affichaient…

Découvrir le dossier “Diplomatie climatique”.

Quelques résultats discrets…
Partenariat Asie-Pacifique : le nouveau joker ?
Les élus plus ambitieux que les Etats
Voie difficile pour l’Europe
La France, élève exemplaire ?
Facteur 4, prospective planétaire

[ppw id=”102966297″ description=”” price=”1″]

GDE Erreur: Erreur lors de la récupération du fichier - si nécessaire, arrêtez la vérification d'erreurs (404:Not Found)
[/ppw]




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *