LES RICHESSES EXCEPTIONNELLES DES TAAF

biodiversité-1022010 est l’année de la biodiversité. Au bout du monde austral, la France possède la réserve naturelle la plus importante de notre pays : 700 000 hectares de terres et 1 570 000 hectares de richesses marines à protéger. Rollon Mouchel-Blaisot, préfet, administrateur supérieur, nous en dit plus sur les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF).

Valeurs Vertes : Les Français ne sont pas toujours très forts en géographie. Où se situent les Taaf ; quel est leur intérêt en biodiversité ?
Rollon Mouchel-Blaisot : On peut les diviser en trois secteurs : la terre Adélie, en Antarctique au sud de l’Australie, les îles subantarctiques, au sein de l’océan austral, avec les archipels de Crozet et des Kerguelen et les îles Saint-Paul et Amsterdam et les îles Eparses, situées dans le canal du Mozambique et au nord de la Réunion pour l’île Tromelin.
Nos îles australes présentent une faune et une flore qui se sont adaptées depuis des millions d’années dans un isolement total. La faible perturbation anthropique fait que l’on considère ces milieux marins comme presque intacts. Les archipels de Crozet et Kerguelen abritent les communautés d’oiseaux marins les plus diversifiées au monde. Les manchots royaux peuvent atteindre le million d’individus. On y trouve 8 espèces d’albatros dont celui d’Amsterdam, dont il n’en reste plus que 30 couples. Non loin des terres polaires et de la convergence subtropicale, les eaux sont très riches en espèces pélagiques : crustacés, calamars, poissons qui alimentent les oiseaux et les éléphants de mer, ainsi que toute une population de baleines bleues et d’orques. Ces îles, riches de 70 espèces de plantes indigènes, constituent un patrimoine naturel de premier ordre et génèrent la 2e zone économique maritime de notre pays, où les Taaf ont développé un modèle de gestion durable des ressources halieutiques.

[ppw id= »91910725″ description= » » price= »1″][gview file= »http://www.valeursvertes.com/wp-content/uploads/2013/10/biodiversité-102.pdf »][/ppw]




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *