Les tracteurs de la colère

IMG_20150903_110922

1500 tracteurs ont envahi Paris lors de la grande manifestation des agriculteurs qui vient clore un été houleux. Nous avons fait un tour place de la Nation et rencontré ces agriculteurs remontés contre les charges, les tracasseries administratives et autres sujets. Pour le secrétaire des Jeunes Agriculteurs d’Eure-et-Loire, Yves-Marie Fillon 31 ans : « Les prix sont trop bas et les charges sont trop hautes. On doit payer des charges européennes en plus des françaises déjà trop lourdes. Aujourd’hui, on dit non aux aberrations et nous demandons à l’Etat d’avoir un peu de bon sens.» L’ire des paysans est surtout dirigée vers les industriels et la grande distribution : « Ils nous imposent leurs prix. Avec les charges et la réduction des primes, on ne peut pas survivre. », constate Pierre 50 ans, un agriculteur de la Marne venu avec ses deux enfants.

Xavier Beulin, le président de la Fnsea s’est exprimé sur la promesse des trois milliards d’euros sur trois ans constitué de baisses de charges et de soutiens financiers faites par le Premier ministre Manuel Valls. De nombreux militants ont sifflé, insatisfaits de cet engagement : « On ne veut pas d’aides, on veut pouvoir vivre de notre métier ! » Une nouvelle manifestation est prévue à Bruxelles pour le 7 octobre.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *