Quotas carbone : la grande incertitude

D’ici janvier 2013, la moitié des quotas de carbone alloués aux entreprises européennes sera mise aux enchères. Pour la France, cela pourrait représenter 590 millions d’€, fléchés vers la rénovation thermique des logements.

Les règles du jeu se précisent. Ce qu’on savait déjà : les électriciens européens devront acheter 100% de leurs quotas dès janvier, excepté ceux de 10 pays d’Europe de l’Est bénéficiant d’une dérogation temporaire en raison de leur dépendance aux énergies fossiles. Les industries exposées à un risque de « fuite carbone » (délocalisation en raison du prix du CO2) les recevront gratuitement. Les autres devront acheter 20 % de leurs quotas en 2013, 70% en 2020 et 100% en 2027. « Le principe de ces enchères est plutôt simple », souligne Claire Dufour, directrice Business Development de Blue-Next. Elle explique : deux fois par semaine, une fenêtre d’enchères sera ouverte aux obligés du système. Chacun y indiquera le volume de quotas désiré et le prix auquel il souhaite les acquérir. Une fois les enchères closes, la plateforme d’enchère retiendra la proposition de prix qui maximise le volume des quotas vendus. Tous ceux qui proposaient un prix supérieur à ce seuil recevront leurs quotas au prix retenu, ceux dont les offres se situaient en-deçà devront repasser
[ppw id=”91668540″ description=”” price=”1″]

GDE Erreur: Erreur lors de la récupération du fichier - si nécessaire, arrêtez la vérification d'erreurs (404:Not Found)
[/ppw]




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *