Toyota : les secrets d’une implantation réussie

toyota« Chercher la quadrature du cercle » qui signifie « Tenter de résoudre un problème insoluble » se traduit souvent dans le monde industriel par faire coïncider performance industrielle et respect de l’environnement. Beaucoup en rêvent, certains y arrivent…. Valeurs Vertes a pu visiter l’étonnant site de production des Toyota Yaris conventionnelles et hybrides de Valenciennes-Onnaing…

Ce matin, il fait beau sur le valenciennois. La longue façade de verre et de béton de TMMF (Toyota Motor Manufacturing France) s’étire silencieusement entre le bleu du ciel et le vert des pelouses. Une première impression qui contraste avec l’idée que l’on peut se faire d’une usine automobile, plutôt bruyante et imposante. Ici, le bâtiment est à taille humaine et malgré l’agitation que l’on pressent autour de nous et derrière les murs, l’usine ne fait aucun bruit. Passé le hall, en pénétrant dans les ateliers, j’ai la sensation d’avoir accès aux coulisses d’un événement qui se prépare. De part et d’autres des longues et larges travées de circulation qui organisent l’espace, les caisses des véhicules progressent inexorablement, pas à pas, dans un mouvement lent qui dégage une sensation de puissance. Posté au bord de la chaine, on a du mal à imaginer comment toutes les 78 secondes une voiture sort de l’usine…

Article 2
UNE TECHNOLOGIE HYBRIDE ABOUTIE

Luciano Biondo est un enfant du pays. Sa réputation de manager extrêmement performant n’est plus à faire. Employé chez Toyota de 1982 à 2005, en tant que responsable des activités peinture, notamment sur la mise au point des robots à cartouche, il a dirigé l’usine PSA de Mulhouse de 2005 à 2013. En 2014, il est revenu à Onnaing pour diriger TMMF.

[ppw id= »102368152″ description= » » price= »1″][gview file= »http://www.valeursvertes.com/wp-content/uploads/2015/06/toyota.pdf »][/ppw]




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *