Voiture verte – la révolution en marche

voiture-verte-la-revolution-en-marche-1Avec plus de 250 marques provenant de 18 pays, de très nombreuses premières mondiales programmées par les constructeurs, cette année encore, le Mondial de l’Automobile met en avant un centre d’essais pour véhicules électriques et hybrides. Une dizaine de constructeurs proposeront ainsi 11 000 essais de véhicules électriques à un public qui s’intéresse de plus en plus aux nouvelles énergies et aux voitures électriques !

VÉHICULES HYBRIDES ET ÉLECTRIQUES : VERS LA TRANSITION
En France, en 2013, il y a eu 46 785 immatriculations de véhicules hybrides, toutes marques confondues. Cela représente 2,6 % du marché sur un total d’environ 1,8 million de véhicules. Dans la même année, il y a eu 8 779 ventes de véhicules électriques (0,5 % du marché). Ce chiffre était de 5 044 au 31 juillet 2014.
On estime à l’horizon 2020 le potentiel de vente de VH et VHR (essence ou diesel) entre 8 à 10 % du marché. Pour les véhicules électriques les pourcentages varient en prudence selon leur source : officielle ou constructeur. La fourchette se situe entre 2 et 8 %. Les politiques publiques découlant de la loi de programmation de la transition énergétique et notamment le déploiement d’infrastructures de rechargement (7 000 000 de bornes à l’horizon 2030), les incitations et les aides, seront pour beaucoup dans le développement des ventes de véhicules électriques où Renault, avec son modèle Zoe, occupe aujourd’hui la première place des immatriculations (41,7 % du marché) devant, les Blue-Car d’Autolib’, la Leaf de Nissan (20 %), la nouvelle i3 de Bmw et l’e-Up de Volkswagen.

D’UN MONDE À L’AUTRE

Vincent Carré, Directeur des ventes Monde Véhicules Electriques Renault Sébastien Grellier, Chef du Département Planification, Approvisionnements, Relations Extérieures et Environnement de Toyota France

NOUVELLES TENDANCES DES USAGERS
La vision de la mobilité de demain est qu’elle ne pourra pas être que technologique mais passera par une modification des usages, avec l’idée de sortir du schéma social de possession d’un véhicule pour aller vers l’auto-partage. Les études montrant que le véhicule électrique est efficace quand il est utilisé suivant un mode fréquent et intensif. Pour l’ADEME, Autolib’ préfigure une approche « servicielle » des véhicules, avec l’optimisation du taux d’usage pour tirer le meilleur parti de ceux qui deviendront l’une des solutions de mobilité urbaine parmi d’autres.

[ppw id= »91418636″ description= » » price= »1″][gview file= »http://www.valeursvertes.com/wp-content/uploads/2014/10/voiture-verte-la-revolution-en-marche.pdf »][/ppw]




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *